lundi 25 octobre 2010

Dragon Rouge de Thomas Harris

Voici un livre que j'avais lu lorsque le film "le silence des agneaux" était sorti. Depuis, plusieurs livres sont sortis sur Hannibal Lecter et je voulais les lire/ou relire dans l'ordre chronologique.
D'autant plus que j'avais vu une partie du film cet été (vive les enfants) et j'avais envie de boucher les trous ^^
Je le note lu pour le baby-challenge Thriller Livr@ddict, ce qui m'amène à 5/20 ...


Détails sur le livre
  • Titre VO : Red Dragon
  • Traduction : Jacques Guio
  • Poche: 413 pages
  • Editeur : Pocket (7 février 2002)
  • Collection : Terreur
  • ISBN-13: 978-2266145442
Quatrième de couverture 

À un mois d'intervalle, deux familles entières sont massacrées à leur domicile, l'une à Birmingham, l'autre à Atlanta. Jack Crawford, chef du département des Sciences du comportement du FBI, charge Will Graham de trouver celui que la presse a baptisé "le Dragon rouge". Par le passé, Graham a montré une aptitude incroyable à se mettre dans la peau d'un psychopathe en arrêtant le Dr. Hannibal Lecter, un assassin bestial. Il consulte donc Lecter, désormais emprisonné à vie, pour comprendre et analyser les comportements du tueur. Il constate qu'il a sévi la première fois un soir de pleine lune, et la seconde un jour avant la fin du mois lunaire. Le FBI a donc un peu plus de trois semaines pour mettre fin à ce carnage.

Dans ce premier roman, Harris met en place les protagonistes que l'on retrouve dans Le Silence des agneaux, puis dans Hannibal.

 Un extrait

C'était une reproduction d'une aquarelle deWilliam blake, Le Grand Dragon Rouge et la Femme vêtue de soleil.
Cette peinture l'avait bouleversé dès qu'il l'avait vue. Avant cela, il n'avait jamais rien vu qui fût aussi proche de sa pensée graphique. Il avait la sensation que Blake avait regardé par le trou de son oreille et vu le Dragon Rouge. Pendant des semaine, Dolarhyde avait craint que ses pensées ne sortent de ses oreilles pour se matérialiser dans la chambre noire et rendre flous les films. Il avait mis des tampons de coton dans ses oreilles. Puis, craignant que le coton ne fût inflammable, il avait essayé la laine d'acier. Et il s'était fait saigner les oreilles. En fin de compte, il avait découpé de petits morceaux de toile d'amiante dans un revêtement de table à repasser et en avait fait de petites boules qui obstruaient parfaitement ses conduits auditifs.

Mon avis

Dragon rouge est le premier thriller d'une série de quatre dont le personnage récurrent est Hannibal Lecter. Dans ce livre, le célèbre docteur n'apparait que brièvement mais l'auteur tient déjà son fil conducteur !
Cette série a commencée d'être écrite dans les années 80 et on est loin des techniques actuelles vues et revues dans les séries télévisées actuelles : on ne parle pas d'ADN, juste d'empreintes et de groupes sanguins.
L'action est permanente dans le livre et on découvre cette histoire soit au travers du regard de l'inspecteur chargé de l'enquête, soit au travers des yeux du tueur.
Quelque soit ce regard, on y découvre la peur, l'envie ou l'incertitude mais évidemment pas pour les mêmes raisons. Un intermède dans l'histoire nous fait découvrir l'enfance du tueur et ainsi on peut "comprendre" qu'une petite graine de folie ait pu y germer.
Bien sûr, rien n'est jamais figé et chacun des personnages se voit confronté aux épreuves de la vie et ainsi le monde tourne : la folie va t-elle être maîtrisée? Le flic va t-il sombrer dans la culpabilité ? etc.
Telles sont quelques questions qui nous tiennent en haleine dans ce livre.
Enfin, je vous montre l'aquarelle deWilliam blake, Le Grand Dragon Rouge et la Femme vêtue de soleil que je n'avais pas encore eu la curiosité de voir.


Lecture à suivre
Jeanne de Jacques Cassabois

dimanche 17 octobre 2010

Le Livre des Étoiles, tome 3 : Le Visage de l'Ombre de Erik L'Homme

Nous voici arrivés à la fin de cette histoire, une histoire toujours plaisante et facile à lire. 
Vous pouvez retrouver mes chroniques sur les deux premiers tomes : Qadehar le sorcier, Le seigneur Sha

Détails sur le livre
  • Poche: 322 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (22 avril 2004)
  • Collection : Folio junior 2
  • ISBN-13: 978-2070552733
Quatrième de couverture

La nouvelle a retenti comme un coup de tonnerre ou pays d'Ys : Guillemot a été enlevé par l'Ombre, l'adversaire le plus redoutable qu'il ait jamais eu à affronter ! En le retenant prisonnier, l'Ombre veut accéder aux ultimes sortilèges du Livre des Etoiles. Malgré ses pouvoirs exceptionnels, Guillemot résistera-t-il à cette puissance maléfique qui s'apprête à dominer les Trois Mondes ?

Un extrait

 -Fais venir notre ami ... Maintenant ...
Lomgo s'inclina et disparut dans les escaliers.
Un long moment plus tard, soufflant comme un boeuf et pestant contre la hauteur du donjon, un homme fit son apparition sur la plate-forme. C'était un colosse échevelé, poilu en diable, vêtu d'une armoire noire cabossée.
- J'espère ... que tes hommes sont en place ... Thunku
- Ils le sont, Grand Prêtre, répondit le commandant Thunku d'une voix tonitruante.
- bien, très bien ... Je vais disposer les miens... Et nous attendrons qu'ils attaquent...
- Croyez-vous qu'ils sont venus pour nous attaquer ? interrogea Thunku.
Il lança un regard plein de mépris vers les Chevaliers.
- Ils ne sont pas plus qu'une poignée !
- Crois-moi, Thunku ... ils attaqueront ... Je les connais bien ... Ils attaqueront...
L'ombre ricana et Thunku, que le rictus monstrueux n'effrayait pas le moins du monde, l'accompagna de son rire terrible.
Dans la plaine, malgré la vaillance qui habitait leur cœur, les Chevaliers ne purent réprimer un frisson.

Mon avis

Ce livre est, comme ses précédents, très agréable et très facile à lire. J'ai retrouvé avec plaisir les personnages mis en place dans les deux premiers tomes. Les héros bien sûr, mais aussi les personnages des différents mondes rencontrés au fil des pages.
Je suis tout de même un peu restée sur ma faim, non pas pour l'histoire qui était prévisible (pour moi adulte alors que le livre est un livre pour les plus de 10 ans, il faut le redire), mais plutôt par les raccourcis faits par l'auteur. Contrairement au premier tome, où l'auteur suivait chaque personnage principal dans le monde incertain, dans ce tome, il les envoie "en mission" et ne s'occupe plus d'eux jusqu'à ce qu'ils n'en reviennent.
Une série ,donc, très plaisante à lire, pleine d'action même s'il me manquait quand même le petit plus des séries inoubliables.

Lecture à suivre
Dragon Rouge de Thomas Harris

mercredi 13 octobre 2010

Le Livre des Étoiles, tome 2 : Le Seigneur Sha de Erik L'Homme

Je n'allais pas abandonner Guillemot en si bon chemin. Je suis donc repartie avec lui au pays d'"Ys"qui est en fait un bout de la Bretagne qui se serait détaché après une forte tempête il y a environ 8 siècle.
 Depuis, cette île sert de passage entre le monde certain (notre univers) et le monde incertain peuplé de monstres et de "vilains méchants" dont j'espère qu'on nous dira plus dans le 2ème tome.
Ma chronique sur le premier tome : Qadehar le sorcier


Détails sur le livre
  • Poche: 291 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (20 mars 2003)
  • Collection : Folio junior 2
  • ISBN-13: 978-2070552726
Quatrième de couverture

Après son voyage dans le Monde Incertain, Guillemot poursuit son apprentissage de la magie à Gifdu. La Guilde des Sorciers est en émoi : elle ne parvient pas à vaincre l'Ombre, créature démoniaque, et rend Maître Qadehar responsable de cet échec. Le sorcier doit fuir, tandis que le mystérieux Seigneur Sha s'introduit dans le monastère. Qui est-il ? Pourquoi veut-il rencontrer Guillemot ? Saurait-il où se trouve Le Livre des Étoiles ?

Un extrait

- Pardonnez-lui, Ô Majesté, intervint Guillemot en se levant à son tour, tandis que Bertram, déconfit, se faisait tout petit sous le regard sévère d'Ambre et de Romaric.
Le Korrigani est une langue malaisée ...
- Toi, mon garçon,
qui parles comme un Korrigan,
présente-moi tes compagnons.
Qui sont mes hôtes du moment ? demanda le roi.
- Tous nous venons d'en haut, commenca Guillemot en s'applicant,
Bertram est le nom de l'idiot.
- Mais je ... s'offusca Bertram avant qu'Ambre ne lui écrase le pied.
- Ambre et Coralie, les jumelles,
sont la jolie et la belle, continua Guillemot qui suait à grosse gouttes dans son effort pour parler korrigani.
- Gontrand est le grand brun,
Romaric est mon cousin.
Agathe ...
- ... ressemble à une patate, ne pût s'empécher de lui souffler Ambre.
-Heu ... est celle qui n'a pas de natte, conclut Guillemot en s'épongeant le front.
Quant à moi Sire,
je suis Guillemot pour vous servir.

Mon avis

Nous étions restés, à la fin du premier tome, sur un cliffanger qui trouve sa réponse dans le 2ème tome. Les personnages sont agréables et bien définis (peut-être trop, mais il faut se souvenir que c'est de la littérature jeunesse). Le livre nous fait découvrir l'ile d'Ys et ses coutumes, tandis que le 1er tome nous emmenait dans le monde incertain. Le système des Graphèmes (éléments magiques de l'histoire) est plus profondément décrit. On comprend comment la magie opère et comment elle peut être utile, même pour pirater les ordinateurs ^^.
On en apprend plus aussi sur Guillemot et sa maman. 
On arrive cette fois en fin de tome en ayant une petite idée de qui pourrait être ou ne pas être Guillemot,  qui va nous tenir en haleine et nous faire continuer vers le dernier tome.

Lecture à suivre :

Le Livre des Étoiles, tome 3 : Le Visage de l'Ombre de Erik L'Homme

vendredi 8 octobre 2010

Le Livre des Étoiles, tome 1 : Qadehar le Sorcier de Erik L'Homme

Pour le baby challenge jeunesse, je suis allée "emprunter" la série Le livre des étoiles dans la chambre de mon fils et c'est avec beaucoup de plaisir que je me suis relancée dans la fantasy.


Détails sur le livre
  • Poche: 272 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (27 février 2002)
  • Collection : Folio junior 2
  • ISBN-13: 978-2070539376
Quatrième de couverture

 Guillemot est un garçon du pays d'Ys, situé à mi-chemin entre le monde réel et le Monde Incertain. Mais d'où lui viennent ses dons pour la sorcellerie que lui enseigne Maître Qadehar ? Et qu'est devenu Le Livre des Etoiles, qui renferme le secret de puissants sortilèges ? Dans sa quête de vérité, Guillemot franchira la Porte qui conduit dans le Monde Incertain, peuplé de monstres et d'étranges tribus...

Un extrait

C'est alors qu'Ambre hurla :
-LÀ ! LÀ ! GUILLEMOT ! ATTENTION !
Toute pâle, elle désignait ens'agitant des buissons proches de la mer. Romaric se mit lui aussi à crier et à gesticuler. Les trois autres restés sur la plage se retournèrent. Ils virent une ombre se profiler sur les galets non loin d'eux, une ombre large et trapue.
Coralie se mit à hurler. Guillemot, figé, tenta un moment d'appeler à lui le graphème qui l'avait sauvé la dernière fois, mais abandonna rapidement : c'était Thursaz qui était venu tout seul, et non lui qui l'avait fait venir.Il baissa la tête, subitement honteux de ses vantardises auprès de ses amis, puis la releva, prêt malgré tout à se défendre farouchement. Il vit Gontrand extirper en tremblant de sa poche un étrange sifflet et, bien qu'il n'en sortît pas un son, souffler dedans à s'en faire exploser les poumons.
Soudain, dans un grincement effroyable et un jaillissement d'étincelles, un rocher  tout proche d'eux semble s'ouvrir et Qadehar apparut.

Mon avis

J'ai déjà lu pas mal de livres de fantasy. Et cela m'épate toujours lorsque je découvre une autre façon d'user de la magie. Il y avait le dessin pour Camille dans la Quête d'Ewilan de Bottero, un magicien qui tire son énergie d'une source humaine unique comme dans la tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay, sans parler de la magie dans le sens où on l'entend communément comme pour Belgarath le sorcier,  Harry Potter ou Gandalf. Ici la magie prendre forme grâce à un alphabet spécial tiré du dessin des constellations.
Le livre est très facile à lire mais n'oublions pas que c'est de la littérature jeunesse.
Ce premier tome m'a bien plu et il m'est maintenant difficile de ne pas continuer avec le deuxième tome, surtout qu'un cliffhanger a été lâché en toute fin du premier tome.

Lecture à suivre :

Le Livre des Étoiles, tome 2 : Le Seigneur Sha de Erik L'Homme

jeudi 7 octobre 2010

Miss Charity de Marie-Aude Murail

Miss Charity est un des premiers livres que je dois à Livraddict. En effet, je l'ai découvert sur le forum par pur hasard, mais la personne qui en parlait (je ne me souviens plus de son nom, désolée) m'a tout à fait convaincue de le lire. Et J'ai eu bien raison !!!


Détails sur le livre
  • Broché: 562 pages
  • Editeur : L'Ecole des Loisirs (6 novembre 2008)
  • Collection : MEDIUM POCHE
  • ISBN-13: 978-2211089258
Quatrième de couverture

Charity est une fille.
Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d'échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l'église, à la rigueur. Les adultes qui l'entourent ne font pas attention à elle, ses petites sœurs sont mortes.
Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d'ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par cœur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige, avec l'espoir qu'un jour quelque chose va lui arriver...

Un extrait

Je fus amenée à un âge précoce, puisque je n'avais pas quinze ans, à m'intéresser aux formes diverses de pourriture. Un hasard me fit oublier un morceau de pain destiné à Peter sur le rebord d'une fenêtre. Quelques jours plus tard, je pus régaler mes yeux du spectacle d'une belle moisissure de tiges blanches terminées par de petites boules noires qui sont les spores. Les moisissures ne m'éloignaient pas de mon intérêt premier pour la mycologie, puisqu'elles sont aussi des champignons.
Je fis ensuite diverses expériences telles que de jeter des mouches mortes dans un bocal d'eau fermé. Au bout de quelques jours, les mouches se couvrirent d'une légère pellicule blanche - que je pus étudier au microscope. Je m'amusai aussi à enfermer dans un bocal des fruits abîmés et à les placer dans des endroits différents : dans un placard au chaud, sur une étagère bien fraîche dans la cave, derrière une fenêtre exposée au soleil, ce qui me permis de déterminer les meilleures conditions pour le développement des moisissures. Mon carnet scientifique prospérait et Herr Schmal m'applaudissait, allant jusqu'à affirmer que les jeunes filles devraient faire des sciences plutôt que de la broderie. J'osai un jour lui faire part de mon projet de réunir dans une même étude tous les champignons susceptibles de pousser dans un jardin londonien.

Mon avis

Je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce livre. Je lis beaucoup de livres jeunesse mais tous, plus ou moins en rapport avec la Fantasy. D'autant qu'il m'avait l'air assez volumineux (562 pages), juste pour raconter l'histoire d'une petite fille anglaise du 19ème siècle. Finalement, je n'ai pas su m'arrêter de le lire avant de l'avoir terminé.
J'ai été séduite par cette fillette qui vit la vie qu'elle s'invente. Elle se sentait seule, qu'à cela ne tienne, elle s'invente une amie en la charmante petite souris qui passe par là. Elle l'adopte et lui bâtit une maison en carton qui force d'être mangée l'achèvera d'une indigestion. Charity est bien triste mais elle se console en trouvant une autre souris, puis des escargots, des hérissons, un hibou et j'en passe, sans oublier un petit lapin qui finira par faire sa fortune.
Pour moi, Cette petite fille incarne cette capacité qu'ont les enfants à survivre et cela en toute innocence et simplicité. C'est un gros coup de cœur pour moi. J'attends impatiemment que ma fille grandisse un peu pour lui mettre entre les mains.
Je me rends compte que j'ai oublié de parler des illustrations : tout au long du livre, de petites merveilles apparaissent. Ce sont des petits dessins de Phillipe Dumas illustrant l'histoire. Un atout de plus pour ce livre !

dimanche 3 octobre 2010

Roméo et Juliette de William Shakespeare


Voici un livre qui est dans ma bibliothèque depuis au moins 15 ans. Ce n'est pas l'envie qui me manquait mais il y a toujours mieux à lire avant... quand bien même il s'agit de Shakespeare lui même. En fait, rangé dans ma bibliothèque trop bien fournie, il s'est fait oublier pendant tout ce temps. Il y serait sans doute resté si les baby challenge ne m'avaient fait farfouiller dans celle-ci. Et d'une pierre de coup, je gagne une merveille, un point de plus dans mes baby challenges théatre et classique.

La pièce est généralement datée de la première moitié des années 1590. Cette pièce a été écrite dans le style tragique. L'action se déroule à Vérone (en Italie du nord). Elle raconte l'histoire de Roméo Montaigu et de Juliette Capulet, deux jeunes gens vivant un amour tragique en raison de l'inimitié qui oppose leurs deux maisons.

Détails du livre
  • Titre VO :  Romeo and Juliet
  • Traduction :  Pierre-Jean Jouve et Georges Pitoëff
  • Poche: 275 pages
  • Editeur : Flammarion; Édition : [Ed. bilingue] (23 novembre 1993)
  • Collection : Garnier Flammarion / Théâtre bilingue
  • ISBN-13: 978-2080706690
Mise en bouche 

Deux anciennes Maisons d'égale dignité, 
Dans la belle Vérone où se tient notre scène, 
Font un nouvel éclat de leur antique hargne, 
Le sang civil salit les mains des citoyens. 

Or dans le sein fatal de ces deux ennemis, 
Deux amants prennent vie sous la mauvaise étoile ; 
Leur malheureux écroulement très pitoyable 
Enterre en leur tombeau la haine des parents. 

Les terribles moments de leur amour mortel, 
Et l'obstination des rages familiales, 
Que rien sinon la mort des deux enfants n'apaisera, 

Pendant deux heures nous le jouerons sur ce théâtre ; 
Et si vous nous prêtez une patiente oreille, 
Tout défaut, notre zèle le rachètera.

Un extrait

ROMÉO. - C'est une torture, et non une grâce ! Le ciel est là où vit Juliette : un chat, un chien, une petite souris, l'être le plus immonde, vivent dans le paradis et peuvent la contempler mais Roméo ne le peut pas. La mouche du charnier est plus privilégiée, plus comblée d'honneur, plus favorisée que Roméo ; elle peut saisir les blanches merveilles de la chère main de Juliette, et dérober une immortelle béatitude sur ces lèvres qui, dans leur pure et vestale modestie, rougissent sans cesse, comme d'un péché, du baiser qu'elles se donnent !
Mais Roméo ne le peut pas, il est exilé. Ce bonheur que la mouche peut avoir, je dois le fuir, moi ; elle est libre, mais je suis banni. Et tu dis que l'exil n'est pas la mort ! Tu n'avais donc pas un poison subtil, un couteau bien affilé, un instrument quelconque de mort subite, tu n'avais donc, pour me tuer, que ce mot : Banni !... banni ! Ce mot-là, mon père, les damnés de l'enfer l'emploient et le prononcent dans des hurlements ! Comment as-tu le coeur toi, prêtre, toi, confesseur spirituel, toi qui remets les péchés et t'avoues mon ami, de me broyer avec ce mot : bannissement ?

 Mon avis

De Shakespeare, je ne connaissais que Shakespeare in love, le film avec Joseph Fiennes et Gwyneth Paltrow. Oui oui, j'ai très honte ! Même si ce film que j'ai beaucoup aimé me faisait penser à ce livre perdu dans ma PAL depuis 15 ans.
Ainsi donc, toute à ma faim, j'ai pu enfin dévorer ce chef d'oeuvre. Bien sûr, l'histoire m'était connue et certains passages déjà dévoilés comme la scène du balcon ou bien celle où Juliette se meurt.
J'ai découvert le style de William Shakespeare et même si l'anglais doit sonner encore mieux (j'ai pu le vérifier car j'avais l'édition bilingue), il me tarde de lire d'autres pièce comme Hamlet ou Le songe d'une nuit d'été pour vérifier mon attachement.
Les personnages de Roméo et de Juliette sont très attachants, bien que l'on connaissent leurs devenirs. Malgré tout, on peut regretter que l'amour entre Roméo et Juliette prenne si vite ... quoique ce n'est pas une comédie romantique mais une tragédie.
 Lecture à venir 

Le livre des étoiles, tome 1 : Qadehar le sorcier d'Erik L'homme

Kinésiologie pour enfants de Paul & Gail Dennison

Une fois n'est pas coutume, cette chronique ne s'applique pas à un ouvrage littéraire mais à un ouvrage pratique.
J'ai découvert la kinésiologie quand, après être allée faire passer un "contrôle technique" par un ostéopathe à mes deux grands avant la rentrée, celle-ci m'a conseillé d'aller voir un kinésiologue avec ma fille pour ses problèmes de coordination. Ne connaissant pas et ayant assisté à la première séance très convaincante de ma fille, j'ai voulu me renseigner plus avant sur cette thérapie.


Détails sur le livre 
  • Broché: 103 pages
  • Editeur : Souffle d'Or; Édition : 2e (9 décembre 2002)
  • Collection : Kinésiologie
  • ISBN-13: 978-2840582205

Quatrième de couverture

Vers l'âge de cinq ans, de nombreux enfants souffrent de stress, de troubles de l'attention et de la mémoire, ferments d'échec scolaire. De leur côté, les adultes qui les côtoient, parents, enseignants et professionnels de l'enfance, s'arrachent les cheveux pour leur redonner une soif d'apprendre naturelle et joyeuse.

Ce guide apporte des solutions pratiques pour faciliter le processus d'apprentissage des enfants, à l'école comme à la maison. Un enfant qui sait mobiliser ses deux hémisphères cérébraux et mieux associer le corps et le cerveau, est plus ouvert, réceptif et curieux de son environnement. Simultanément, il est capable de s'exprimer, d'écrire de façon créative, d'écouter et de penser en même temps, de faire ses propres expériences, et de s'épanouir.

Les exercices, illustrés de dessins explicites et amusants, mettent en action le corps (yeux, oreilles, muscles,...) à travers des postures basées sur des mouvements naturels. Ils vous montrent comment tirer des bénéfices immédiats des techniques de base de la kinésiologie éducative : mouvements croisés, activités bilatérales, test musculaire, technique du « 8 paresseux », fort utiles pour la bonne santé mentale et physique des enfants.

Des exercices concrets et ludiques, à la portée de tous les adultes, pour un mieux-être dans la vie quotidienne des enfants. Alors, à vous de jouer

Un extrait


Pour lire couramment, écrire de façon créative, pour épeler et se souvenir, pour écouter et penser en même temps, nous devons être capable de passer la ligne médiane qui connecte cerveau droit et cerveau gauche. Bien que nous puissions tous la passer d'une certaine mesure, cette ligne médiane reste toujours soit un pont, soit une barrière pour apprendre, selon nos expériences d'apprentissage antérieures. Quand les hémisphères droit et gauche communiquent spontanément, travaillant ensemble spontanément, alors la ligne médiane est un pont, une connexion de voies neurologiques. Quand les hémisphères droit et gauche doivent travailler en alternance, alors la ligne médiane devient une barrière et la connexion est coupée.

 Mon avis

Personnellement, j'ai été bluffée par la séance chez la kinésiologue. En sortant, je me suis demandée si elle pouvait faire des tarifs de groupe pour toute ma famille ^^

L'ouvrage en lui-même est destiné aux enfants ainsi qu'aux parents ou enseignants qui souhaitent améliorer le quotidien de leurs enfants, élèves. Ce livre donne des conseils et des exercices pour "remodeler" notre capacité à utiliser simultanément ces hémisphères cérébraux.

La première partie est sous forme de dessins et de petits textes très abordables pour les enfants.On peut y voir l'évolution d'un petit garçon et de son kinésiologue. La deuxième partie est destinée aux adultes et explique le pourquoi du comment de la kinésiologie.

samedi 2 octobre 2010

Andromaque de Racine

Toujours pour le baby challenge théâtre, je me suis lancée dans la lecture d'Andromaque de Racine. Dans mes années lycée, j'avais lu Phèdre et d'autres tragédies. Et j'ai enfin compris pourquoi Antigone de Anouihl  ne m'avait pas conquise complètement. Je n'arrivais pas à définir ce qui m'avait légèrement troublé dans Antigone. Mais maintenant ça y est : la plupart des tragédies que j'ai lues sont en vers et c'est un enchantement que de s'entendre lire, même silencieusement.
 Andromaque est une tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine écrite en 1667


Détails sur le livre 
  • Poche: 174 pages
  • Editeur : Bordas; Édition : Nouvelle (21 août 2003)
  • Collection : Univers des Lettres - Classiques Bordas
  • ISBN-13: 978-2047303733
Mise en bouche :

Après la guerre de Troie, au cours de laquelle Achille a tué Hector, la femme de ce dernier, Andromaque, est réduite à l'état de prisonnière avec son fils Astyanax par Pyrrhus, fils d’Achille. Pyrrhus tombe amoureux d'elle alors qu'il doit en principe épouser Hermione, fille du roi de Sparte, Ménélas.
La structure est celle d’une chaîne amoureuse à sens unique : Oreste aime Hermione, qui veut plaire à Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime son fils Astyanax et son mari Hector qui est mort. L’arrivée d’Oreste à la cour de Pyrrhus marque le déclenchement d’une réaction qui, de maille en maille, va faire exploser la chaîne. L’importance du thème galant est un reste de la pièce précédente de Racine, Alexandre Le Grand.
La scène est à Buthrote, ville d'Épire, dans une salle du palais de Pyrrhus.

  Un petit extrait : 

Hermione.
Où suis-je ? Qu'ai-je fait ? Que dois-je faire encore ?
Quel transport me saisit ? Quel chagrin me dévore ?
Errante, et sans dessein, je cours dans ce palais.
Ah ! ne puis-je savoir si j'aime ou si je hais ?
Le cruel ! de quel oeil il m'a congédiée :
Sans pitié, sans douleur au moins étudiée !
L'ai-je vu s'attendrir, se troubler un moment ?
En ai-je pu tirer un seul gémissement ?
Muet à mes soupirs, tranquille à mes alarmes,
Semblait-il seulement qu'il eût part à mes larmes ?
Et je le plains encore ! Et, pour comble d'ennui,
Mon coeur, mon lâche coeur s'intéresse pour lui !
Je tremble au seul penser du coup qui le menace !
Et, prête à me venger, je lui fais déjà grâce !
Non, ne révoquons point l'arrêt de mon courroux :
Qu'il périsse ! aussi bien il ne vit plus pour nous.
Le perfide triomphe et se rit de ma rage :
Il pense voir en pleurs dissiper cet orage :
Il croit que, toujours faible, et d'un coeur incertain,
Je parerai d'un bras les coups de l'autre main.
Il juge encor de moi par mes bontés passées.
Triomphant dans le temple, il ne s'informe pas
Si l'on souhaite ailleurs sa vie ou son trépas.
Il me laisse, l'ingrat, cet embarras funeste.
Non, non, encore un coup, laissons agir Oreste.
Qu'il meure, puisque enfin il a dû le prévoir,
Et puisqu'il m'a forcée enfin à le vouloir...
À le vouloir ? Eh quoi ! c'est donc moi qui l'ordonne ?
Sa mort sera l'effet de l'amour d'Hermione ?
Ce prince, dont mon coeur se faisait autrefois
Avec tant de plaisir redire les exploits,
À qui même en secret je m'étais destinée
Avant qu'on eût conclu ce fatal hyménée ;
Je n'ai donc traversé tant de mers, tant d'États,
Que pour venir si loin préparer son trépas,
L'assassiner, le perdre ? Ah ! devant qu'il expire... 

 Mon avis : 

 C'est un plaisir que de relire des pièces de théâtre, encore mieux des tragédies grecques. Je crois que je n'en avais pas lues depuis bien 15 ans :S Merci donc aux baby challenge qui m'ont rappelé que je les aime beaucoup.
La pièce de Racine est un délice. L'écriture est rythmée par les alexandrins : on lit, on écoute, on aime ! 
Les personnages sont très humains : indécis, faibles ou pris de remords ...


Prochaine lecture :

Roméo de Juliette de Shakespeare